Le site officiel de Alain Musset: Biographie, Bibliographie, Infos, Discussions, Actualités... simplement en un clic!


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Politiques publiques 5

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Politiques publiques 5 le Mar 6 Fév - 10:35

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES
Année 2017-2018

Séminaire « Politiques publiques, développement et mondialisation dans les pays du Sud : parcours de recherche et aspects méthodologiques »

Sous la responsabilité d’Emmanuel GRÉGOIRE (IRD), Benoît HAZARD (CNRS), Marie-France LANGE (IRD) et Alain MUSSET (EHESS)


Vendredi 9h-11h, salle 7, 105 bd Raspail, 75006 Paris


La « terrorisation » des politiques de sécurité au Sahel : une réflexion empirique et théorique à partir de cas d’études autour du lac Tchad

Marc-Antoine Pérouse de Montclos, politiste

Directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD)
UMR CEPED (Université Paris Descartes- IRD)


L’objectif de cette communication sera surtout de déconstruire la façon dont les représentations des problèmes de sécurité au Sahel ont conduit à mettre en place des réponses axées en priorité sur la lutte contre le terrorisme. On s’intéressera en particulier aux questions de terminologie qui déterminent la compréhension des menaces et aux paradigmes qui cadrent l’analyse: la « privatisation » de la sécurité; la « dépolitisation » et la « criminalisation » des luttes armées (greed vs grievance de Paul Collier); la notion « d’arc de crise » contre celle d'un G5 sahélien exclusivement francophone; l’hybridation des réponses au terrorisme (le recours aux milices par exemple). On soulignera notamment les contradictions d’un discours officiel (en particulier français) qui consiste à faire la « guerre au terrorisme djihadiste » tout en refusant d’admettre qu’il s’agit bien de guerres face à des groupes insurrectionnels qui ne sont pas seulement mobiles, mais qui ont aussi une base sociale et un ancrage territorial.
Quelques références bibliographiques
- Collier, Paul & Hoeffler, Anke [mai 2000], Greed and grievance in civil war, Washington, World Bank, Policy Research Working Paper n°2355, 44p.
- Pérouse de Montclos, Marc-Antoine [2017], L’Afrique, nouvelle frontière du djihad ? Paris, La Découverte.
- Stampnitzky, Lisa [2013], Disciplining terror: how experts invented "terrorism", Cambridge, Cambridge University Press.

Voir aussi, le séminaire de l’EHESS, « Islam et radicalité en Afrique et en Asie » https://enseignements-2017.ehess.fr/2017/ue/1963/
• Hosham Dawod, ingénieur de recherche au CNRS (IIAC-LAIOS)
• Marie Miran-Guyon, maître de conférences de l'EHESS (IMAF)
• Marc-Antoine Pérouse de Montclos, directeur de recherche à l'IRD (TH) (Hors EHESS)
2e et 4e jeudis du mois de 17 h à 20 h (salle de réunion, IMAF, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris), du 9 novembre 2017 au 8 mars 2018, séance supplémentaire le 7 décembre (même heure, même salle)
En dépit de leurs ambiguïtés et des controverses politiques qu’elles suscitent, les notions de radicalité et d’extrémisme traversent aujourd’hui des questionnements fort nombreux sur l’islam, en particulier en France. Ce séminaire vise à élargir le débat en l’ouvrant à des pays africains et asiatiques. L’objectif n’est pas seulement d’interroger des paradigmes qui privilégient trop souvent une approche globale au détriment de l’étude des contextes locaux. Il est aussi de questionner la circulation des idées islamiques, leur rôle dans les mobilisations sociales et leur rapport à la violence et au pouvoir politique, y compris dans une perspective historique et anthropologique. Pour cela, les réflexions développées au cours du séminaire s’attacheront à décrypter la complexité et la fluidité des différents courants de pensée qui animent à présent les croyants musulmans en Afrique et en Asie. Un tel travail mettra en évidence les limites d’une vision qui s’inspire souvent du vocabulaire colonial, opposant, par exemple, un islam « noir », traditionnel et tolérant à un islam arabe, exogène et « radical ». Le renouvellement de nos questionnements permettra également de déconstruire les catégories habituellement utilisées par les spécialistes de la contre-insurrection et de la lutte antiterroriste qui veulent « dé-radicaliser » les esprits : soufisme, wahhabisme, salafisme, sunnisme, chiisme, mahdisme, millénarisme, etc.
Pour cela, le séminaire adoptera trois principaux points de vue :
• l’analyse de la circulation des modèles de réforme islamique entre l’Afrique et l’Asie, en particulier (mais pas seulement) au Moyen Orient ;
• les approches comparatives entre Asie et Afrique ;
• les cas d’étude qui permettent d’éclaircir le débat.

Voir le profil de l'utilisateur http://alain.musset.superforum.fr

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum