Le site officiel de Alain Musset: Biographie, Bibliographie, Infos, Discussions, Actualités... simplement en un clic!


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Amérique latine, environnement, géopolitique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Extraits et citations:
Amérique latine, environnement, géopolitique


Cette rubrique présente une série de courts textes extraits des travaux d’Alain Musset, classés par thèmes et par ordre chronologique – en espérant que cette présentation donnera aux lecteurs l’envie d’en savoir plus sur les sujets évoqués. Bien entendu, un tel catalogue est fait pour être enrichi et développé de manière interactive, à partir de vos propres lectures.

Esta rúbrica presenta una serie de cortos textos encontrados en los trabajos de Alain Musset, clasificados por temas y por orden cronológico - esperando que esta presentación dará a los lectores el deseo de saber más sobre los temas mencionados. Por supuesto, tal catálogo debe ser desarrollado y profundizado de manera interactiva, a partir de sus propias lecturas.

This heading presents a series of short texts extracted from Alain Musset’s papers, classified by topics and chronological order - hoping that this presentation will incite the readers to know more about the evoked subjects. Of course, such a catalogue is made to be enriched and developed in an interactive way, starting from your own readings.



Amérique latine/ América latina


Les frontières de l’Amérique latine/Las fronteras de América latina.
« À nous de voir où placer les frontières de la région étudiée : selon l'échelle, le moment, la problématique ou l'outil employé, elles peuvent et doivent évoluer afin de prendre en compte les réalités, mais aussi les images ou les représentations, d'une aire culturelle à géométrie variable ».
Alain Musset, « Le 11 septembre, l’Amérique et les sciences sociales », Cahiers des Amériques Latines, n° 37, 2001, p. 12.

Vers une Amérique sans adjectif ?/¿Hacia una América sín adjetivo ?
« Amérique du Nord, Amérique du Sud, Amérique centrale, Amérique andine, Amérique latine, Amérique hispanique, Amérique ibérique, Mexamérique, Mesoamérique… Même s’il faut relativiser la portée de ces divisions dans un contexte international favorable aux processus d’intégration régionale, la route est encore longue pour aboutir à une Amérique sans adjectif ».
Alain Musset, « Une géopolitique, des Amériques », dans Géopolitique des Amériques, sous la direction d’Alain Musset. Paris, Nathan, collection « Nouveaux continents », 2006, p. 11.

Environnement et sociétés/Medio Ambiente y sociedades


L’eau des Espagnols et l’eau des Aztèques/El agua de los españoles y el agua de los mexicas.
« Les luttes pour l’eau, tout au long de la colonie, ne reflètent pas seulement un affrontement entre deux civilisations qui voulaient organiser l’espace à leur manière : l’enjeu du contrôle de l’eau était culturel autant que technique. Il serait hasardeux de dire, comme on le fait trop souvent, qu’à la pensée magique des Indiens correspondait la froide logique des conquérants. Il y avait tout autant de songes et de mystères dans la philosophie médiévale des Espagnols du XVIe siècle que dans celle des anciens Mexicains ».
Alain Musset, De l’eau vive à l’eau morte : enjeux techniques et culturels dans la vallée de Mexico. Paris, ERC, 1991, p. 11.


Perception du climat et fondation des villes/ percepción del clima y fundación de ciudades
« La percepción del clima juega un papel determinante en el ordenamiento del territorio conquistado, ya que los españoles van a buscar, para fundar sus ciudades, por una parte, los parajes que se conforman más con el modelo heredado de la Antigüedad, y por otra parte los que corresponden a su experiencia del clima europeo, considerado como el mejor y el mas sano del mundo ».
Alain Musset, « Lo sano y lo malsano en las ciudades españolas de América (siglos XVI-XVIII) », dans Estudios sobre historia y ambiente en América, (sous la direction de Bernardo García Martínez et Alba González Jácome), El Colegio de México-IPGH, 1999, p. 3.

Désastre naturel, science et religion/Desastre natural, ciencia y religión.
« Même si les sociétés coloniales baignent encore dans un univers très religieux, où la part du mystère divin influence en profondeur les comportements individuels et collectifs, les prises de décision concernant la mise en valeur des territoires conquis se fondent sur des principes qui se veulent scientifiques. On brandit tour à tour la Bible et Aristote, Sénèque ou saint Thomas d’Aquin, mais les deux discours ne sont pas contradictoires ».
Alain Musset, Villes nomades du Nouveau Monde. Paris, Éditions de l'EHESS, 2002, p. 52.

Transfert de ville et vulnérabilité sociale/Traslados de ciudades y vulnerabilidad social.
« À l’aube du troisième millénaire, le temps des grands transferts de ville semble donc révolu, puisque le contexte politique et culturel qui les justifiait n’a plus de raison d’être. Pourtant, la question du déplacement (forcé ou consenti) reste toujours d’actualité pour des populations que la conjonction du risque naturel et de la pauvreté rend de plus en plus vulnérables, alors que les moyens de prévention et de gestion des désastres n’ont jamais été aussi performants –mais aussi mal partagés ».
Alain Musset, Villes nomades du Nouveau Monde. Paris, Éditions de l'EHESS, 2002, p. 370.


Géopolitique des Amériques/Geopolítica de las Américas


Le rio Grande, frontière entre deux mondes/El río Bravo, frontera entre dos mundos.
« Malgré la diffusion du modèle nord-américain de développement sur l'ensemble de "l'hémisphère occidental", le Rio Grande reste une ligne de fracture forte entre deux mondes qui, en réalité, se connaissent mal ».
Alain Musset, « Le 11 septembre, l’Amérique et les sciences sociales », Cahiers des Amériques Latines, n° 37, 2001, p. 10.

Le Plan Puebla-Panama et l’Initiative Mésoaméricaine pour le développement/El Plan Puebla-Pnamá y a Iniciativa mesoamericana para el desarrollo.
« Le choix du terme “ méso-Amérique ”, pour désigner l’espace compris entre l’isthme de Tehuantepec et celui de Panamá n’est pas neutre. En utilisant un concept forgé par les archéologues et les anthropologues, mais jusqu’ici peu ou pas utilisé dans une perspective géopolitique, les dirigeants centraméricains et mexicains cherchent à donner une véritable légitimité au territoire qu’ils ont ainsi défini, sans remettre en cause les frontières héritées de l’époque coloniale et du XIXe siècle ».
Alain Musset, « L’intégration américaine : le puzzle des États, la mosaïque des traités », dans Alena-Mercosur, enjeux et limites de l’intégration américaine, Alain Musset et Victor M. Soria (dir.). Paris, IHEAL-INTAM, 2001, p. 13.

Le Mexique entre Nord et Sud/México entre Norte y Sur
"En France, le Mexique a longtemps été considéré comme faisant partie d’une Amérique du Centre située « naturellement » entre le Nord et le Sud du continent, alors que les jeunes Mexicains ont toujours appris à l’école qu’ils appartenaient à l’Amérique du Nord sur le plan géographique et géopolitique, et à l’Amérique latine sur le plan culturel. Il est vrai que le pays est lui-même partagé en deux, entre un Nord plus industrialisé et plus européen, attiré par les États-Unis, et un Sud plus agricole et plus indigène, dont les caractéristiques socio-économiques rappellent celles de l’Amérique centrale. Au croisement de ces deux axes, la capitale mexicaine est présentée comme le creuset d’une nouvelle « mexicanité », mélange de tradition hispanique et d’american way of life".
Alain Musset, Le Mexique, Paris, Puf, "Que-sais-je?" n° 1666, 2004, p. 5.

Voir le profil de l'utilisateur http://alain.musset.superforum.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum