Le site officiel de Alain Musset: Biographie, Bibliographie, Infos, Discussions, Actualités... simplement en un clic!


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Représenter la ville10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Représenter la ville10 le Lun 12 Nov - 17:33

Séminaire: représenter la ville
105 Bd Raspail
Salle 11
9H-11H

Vendredi 25 janvier 2013

La rivière Nièvre et le quartier des Pâtis à Nevers :
un exemple de réactivation/réhabilitation d’une mémoire collective


Agathe Maugis
Doctorante en géographie urbaine à l’EHESS
Responsable du service municipal d’animation du patrimoine – Ville de Nevers

Les Pâtis étaient un quartier de mariniers, situé sur une île entre deux bras de la Nièvre, qui fut détruit dans les années 1960 en même temps que la section la plus urbaine de la rivière fut canalisée et enterrée. Depuis 2007, la rivière et les Pâtis font l’objet de diverses créations artistiques et culturelles : "raconteries", visites théâtralisées avec scènes de danse, maquette et exposition… Ainsi l’artiste, auteur de la maquette, a prêté son œuvre à la municipalité afin qu’elle soit présentée au public. Cette exposition a attiré des anciens habitants du quartier, certains venus avec leurs petits enfants, d’autres ayant apporté des souvenirs et témoignages. Actuellement, une association d’architectes a le projet d’exposer in situ des photographies grand format de la maquette et recherche le soutient financier de la municipalité.
Cet exemple permet d’analyser les phénomènes de création, de diffusion et de gouvernance d’un imaginaire urbain. Ces créations artistiques ont produit des images fortes : la rivière personnifiée par une nymphe, l’évocation de métiers oubliés, une forme urbaine spécifique... qui ont réactivé une mémoire oubliée. Le service municipal d’animation du patrimoine, à travers l’organisation des visites théâtralisées et de l’exposition, a été un lieu de rencontre entre gouvernance (diffusion de connaissances historiques) et formes d’émancipation (initiatives individuelles, témoignages des habitants). Le terrain permet ainsi de relativiser l’opposition parfois rigide entre production d’un imaginaire territorial par le haut ou par le bas, et de rendre toute leur importance aux phénomènes de porosité, percolation et rétroaction. Un espace urbain disparu et en partie oublié entre à nouveau dans la sphère publique… ce qui permet aussi la réhabilitation d’une identité autrefois négative car liée à un quartier mal famé. Le projet de l’association des architectes, en cours de discussion au sein de la municipalité, permettra d’envisager l’articulation avec l’espace public et les formes que prendra la gouvernance dans ce nouveau cas de figure. Cette communication cherchera aussi à montrer en quoi ce micro-territoire permet de travailler à une échelle plus vaste : en lien avec les autres imaginaires urbains locaux, avec le réseau des lieux qui territorialisent la ville et avec les diverses mises en scène des identités urbaines.

Voir le profil de l'utilisateur http://alain.musset.superforum.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum