Le site officiel de Alain Musset: Biographie, Bibliographie, Infos, Discussions, Actualités... simplement en un clic!


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Représenter la ville12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Représenter la ville12 le Jeu 15 Nov - 10:24

Séminaire: représenter la ville
105 Bd Raspail
Salle 11
9H-11H

Vendredi 8 février 2013

Les représentations sociales du « quartier gay » de Santiago du Chili


Pablo Astudillo Lizama, EHESS

Traditionnellement, on considère que les grandes villes permettent une institutionnalisation de l’identité homosexuelle, dans la mesure où leur densité culturelle et l'infinité des lieux de rencontre autorisent une expression relativement plus libre de toutes les sexualités considérées comme hors norme (Knopp, 1995). On ne peut donc pas faire abstraction du territoire pour observer la manière dont se renforce l’identité des individus et se légitime une minorité sexuelle, en particulier lorsque l’occupation de territoires urbains déterminés a permis la consolidation de ce que nous connaissons aujourd’hui comme l’identité gay (Sibalis, 2004 ; Vermeersch, 2006 ; Martinez et Dogde, 2010).
Nous allons présenter les raisons pour lesquelles, dans le cas de Santiago, cet argument devra être observé avec précaution. En effet, comme nous le verrons, il n’existe pas dans la capitale chilienne de territoire qui puisse être associé à l’identité homosexuelle de manière exclusive ou préférentielle. En premier lieu, s’il existe bien une concentration certaine des lieux commerciaux de sociabilité homosexuelle à Santiago, les caractéristiques de ceux-ci (situation géographique, segmentation d’activités, horaires de fonctionnement, entre autres) ne permettent pas de parler d’un « quartier gay » dans la capitale. Cependant, nous constaterons que c'est plutôt la superposition de l'identité homosexuelle à un espace diversifié qui caractérise l'espace homosexuel de Santiago, où les éléments objectifs ou visibles d'un territoire ne sont pas ce qui prime, mais bien les facteurs subjectifs qui permettent de se l'approprier. L'appropriation subjective de cet espace a lieu à partir d'imaginaires urbains, lesquels structurent la manière d'observer un quartier déterminé et les relations qui s'établissent en son sein et par rapport à celui-ci (García Canclini, 2007 ; Hiernaux, 2007).
La manière dont l'imposition d'un modèle avec des caractéristiques déterminées - comme peut l'être la structure du quartier gay - se heurte aux propres limites de l'espace homosexuel de Santiago. Considérant les espaces qui font partie du « quartier gay » de Santiago, nous verrons comment la visibilité homosexuelle du quartier Lastarria-Bellas Artes se comprend uniquement dans le cadre des manières sophistiquées et discrètes qui s'établissent à travers la réappropriation d'un quartier historique de Santiago (Tissot, 2011), tandis que la manière dont les signes culturels de la sociabilité homosexuelles à Bellavista sont tolérés uniquement en intérieur, conformément à la règle de la discrétion établie pour le vécu de l’homosexualité dans l'espace local (Blidon, 2007).

Éléments de Bibliographie

• ALDRICH, R. (2004) Homosexuality in the City: An Historical Overview. Urban Studies, Vol. 41, N°9, pp. 1719-1737
• BELL, D. ; BINNIE, J. (2004) Autenticating queer space: citizenship, urbanism and governance. Urban Studies, Vol. 41, pp.1807-1820.
• BELL, D. et VALENTINE, G. (dir.) Mapping Desire: Geographies of Sexualities. Londres, Routledge. Pp. 1-30
• BLIDON, M. (2008) La casuistique du baiser. Echo Géo, N°5. http://echogeo.revues.org/5383
• BROWN, M. ; KNOPP, L. (2008) Queering the Map: The Productive Tensions of Colliding Epistemologies. Annals of the Association of American Geographers, Vol.98, pp. 40-58.
• BROWNE, K. (2007) Lesbian geographies. Social and Cultural Geography, Vol. 8, N°1, pp. 1-7
• CARO, I.; GUAJARDO, G. (1997) Homofobia cultural en Santiago de Chile. Un estudio cualitativo. Santiago, Nueva Serie FLACSO.
• CHAUNCEY, G. (2003 [1994]) Gay New York: 1890-1940. Paris, Fayard. Pp. 9-46.
• FLORIDA, R. (2005) Cities and the Creative Class. New York, Routledge. Pp. 113-128
• GARCÍA-CANCLINI, N. (2007) ¿Qué son los imaginarios y cómo actúan en la ciudad? Revista EURE, Vol. 33, N°99, pp.89-99.
• GARCÍA-ESCALONA, E. (2000) Del armario al barrio: aproximación a un nuevo espacio urbano. Anales de Geografía de la Universidad Complutense, N° 20, pp. 437-449.
• GIRAUD, C. (2007) Habiter les quartiers gays. In : PAQUOT, T. ; LUSSAULT, M. ; YOUNES, C. (dir.) Habiter, le propre de l’humain. Villes, territoires et philosophie. Paris, La Découverte. Pp. 295-312.
• GIRAUD, C. (2009) Les commerces gays et le processus de gentrification. L’exemple du quartier du Marais à Paris depuis le début des années 1980. Métropoles, N°5, pp. 79-115
• GOFFMAN, E. (2009 [1973]) La mise en scène de la vie quotidienne. La présentation de soi. Paris, Les Éditions de Minuit.
• HIERNAUX, D. (2007) Los Imaginarios Urbanos: de la Teoría a los Aterrizajes en los Estudios Urbanos. Revista EURE, Vol. 33, N°99, pp.17-30.
• HUBBARD, P. (2002) Sexing the Self: Geographies of Engagement and Encounter. Social and Cultural Geography, Vol. 3, pp 365-381.
• KNOPP, L. (2004) Ontologies of Place, Placelessness and Movement: Queer quest for identity and their impacts on contemporary geographic thought. Gender, Place and Culture, Vol. 11, N°1, pp. 121-134.
• LEROY, S. (2005) La possibilité de une ville. Comprendre les spatialités homosexuelles en milieu urbain. Espaces et Société, N°139, pp. 159-174.
• LINCH, K. (1960) The image of the city. Cambridge, Harvard University Press. Pp. 1-48.
• LINDON, A. (2007) Los imaginarios urbanos y el constructivismo geográfico: los hologramas espaciales. Revista EURE, Vol. 33, N°99, pp. 31-46.
• MARQUEZ, F. (2007) Imaginarios urbanos del Gran Santiago: Huellas de una metamorfosis. Revista EURE, Vol. 33, N°99, pp.79-88.
• MARTINEZ, O. ; DODGE, B. (2010) El barrio de la Chueca of Madrid, Spain : an Emerging Epicenter of the Global LGBT Civil Rights Movement. Journal of Homosexuality, N°57, pp. 226-248.
• MATUS, C. (2009) Consumo cultural, identidades y nuevos estilos de vida en el centro de Santiago. In: SCL: Espacios, Prácticas y Cultura Urbana. Santiago, Ediciones ARQ.
• MENDES-LEITE, R. ; PROTH, B. (2002) Pratiques discrètes entre hommes. Ethnologie française. Vol. 37, pp. 31-40.
• POLLACK, M. (1982) L’homosexualité masculine ou le bonheur dans le ghetto. Communication, N° 35, pp.56-82.
• PUJADO, J. (2000) Los regios del Santa Lucía. Barcelona, Laertes.
• ROUX, S. (2011) Un goût d’ailleurs. Genre, sexualité et société, N°5. http://gss.revues.org/index1977.html
• SANTOS-SOLLA, X. (2006) Espacios Homosexuales. In: NOGUÉ, J. et ROMERO, J. (dir.) Las Otras Geografías. Valencia, Tirant lo Blanch. Pp. 511-526.
• SIBALIS, M. (2004) Urban Space and Homosexuality: The Example of the Marais, Paris “Gay Ghetto”. Urban Studies, Vol. 41, N°9, pp.1739-1758.
• SKEGGS, B. ; MORAN, L. ; TYLER, P. ; BINNIE, J. (2004). Queer as folk: producing the Real of Urban Space. Urban Studies, Vol. 41, N°9, pp. 1839-1856.
• TISSOT, S. (2011) Des bons voisins. Enquête dans un quartier de la bourgeoisie progressiste. Paris, Raisons d’agir.
• VALENTINE, G. ; SKELTON, T. (2003) Fiinding Oneself, Losing Oneself: the Lesbian and Gay “Scene” as a Paradoxical Space. International Journal of Urban and Regional Research, Vol. 70, N°4, pp. 849-866.
• VERMEERSCH, S. (2006) Liens territoriaux, liens sociaux : le territoire, support ou prétexte ? Espaces et sociétés, N°53, pp. 53-68.
• VIEIRA, P. (2010) Aeminiumqueer, a Cidade Armario: Quotidianos Lésbicos e Gays em Espaço Urbano. Revista Latino-americana de Geografía e Gênero. Vol. 1, N°1, pp.5-13.

Voir le profil de l'utilisateur http://alain.musset.superforum.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum