Le site officiel de Alain Musset: Biographie, Bibliographie, Infos, Discussions, Actualités... simplement en un clic!


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Histoire, Mémoire, Territoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Histoire, Mémoire, Territoires le Sam 15 Nov - 11:49

Séminaire EHESS
Représenter la ville:
Histoire, Mémoire, territoires


105 Bd Raspail
Salle 11
9H-11H

Histoire et mémoires dans la ville de Guatemala
Par José Guevara

La question de la mémoire et de son imbrication avec l’espace n’a jamais été claire dans la capitale du Guatemala, la Nueva Guatemala de la Asunción, ville où s’est centralisé le pouvoir du pays depuis la révolution libérale de 1871. Cette « révolution libérale » a été menée par les « réformateurs » Justo Rufino Barrios et Miguel Garcia Granados. C’est à partir de ce moment-là que le Guatemala a commencé à se munir de symboles nationaux et à essayer d’imposer une nouvelle identité en tant que jeune Etat-Nation. Un des successeurs de Justo Rufino Barrios, le général José Maria Reina Barrios, a été le principal transformateur de la ville de Guatemala entre 1892 et 1898. Des chroniqueurs ont même osé dire que la Nueva Guatemala de la Asunción était la « petite Paris » d’Amérique Centrale au début du XXe siècle. Avec les bouleversements socio-politiques et socio- économiques qu’a connus le pays depuis la deuxième moitié du XXe siècle et la forte expansion urbaine de la capitale depuis les années 1980, les nouveaux arrivés dans la ville ont été exclus du jeu de construction de la mémoire dans la ville, la plupart d’entre eux étant des paysans pauvres à la recherche d’opportunités économiques.

Plusieurs typologies des lieux de mémoire peuvent être dressées pour mieux comprendre la Ville de Guatemala. Nous pourrions dire que la capitale peut avoir trois types de lieux de mémoire : les quartiers eux-mêmes ; les hauts-lieux de mémoire et les lieux de mémoire mayas. Une autre possibilité de typologie est celle qui est faite à partir de la chronologie historique de la capitale: les lieux du temps de la colonie et des mayas ; la période entre l’indépendance et la fin de la dernière dictature libérale en 1944 ; les lieux symboliques de la guerre interne et de la période post-conflit. Dans ce travail, nous allons plutôt nous pencher pour la deuxième typologie.

Voir le profil de l'utilisateur http://alain.musset.superforum.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum