Le site officiel de Alain Musset: Biographie, Bibliographie, Infos, Discussions, Actualités... simplement en un clic!


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

PENSER L’ « HABITER », PENSER AVEC L’ « HABITER » 5

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

PENSER L’ « HABITER », PENSER AVEC L’ « HABITER »

Vendredi - 9  h. – 11 h.

105 boulevard Raspail, Salle 7



01/12/17 Des espaces habités non-géographiques
Habiter et littérature :
1. Stratégies vidéo-ludiques d’habitation par un pygmée d’un monde démesuré dans Congo Inc. Le testament de Bismarck d’In Koli Jean Bofane (Actes Sud, 2014),
par Zoé Courtois,
Co-organisatrice du séminaire d’élèves à l’ENS d’Ulm « Habiter : « l’encrage » en littérature contemporaine ». ENS.

2. « Habiter poétiquement. Tour d’horizon du séjour en littérature»
par Claire Colard,
Agrégée des lettres,
Co-organisatrice du séminaire d’élèves à l’ENS d’Ulm « Habiter : « l’encrage » en littérature contemporaine ». ENS.

Citations utilisées dans le séminaire:

"Nous avons perdu l’espace que le Moyen Âge avait légué à l’humanité du XVIe siècle, avec la tâche d’unifier la Terre : cet espace où collaboraient sans drame l’homme, les plantes, les bêtes, les minéraux même, traversés sans hâte par les moyens de locomotion qui, vers 1830, étaient encore ceux de la préhistoire."
Paul Zumthor. La Mesure du monde. Représentations de l’espace au Moyen Âge. Paris : Seuil, 1993.



"Comment (à défaut d’en faire une vaine synthèse) rassembler en quelque Ecologie universelle et symbolique ces disjecta membra ? Dans un effort peut-être de réflexion transversale, qui regrouperait notre être dans notre propre corps, critère ultime et vivant, et découvrirait en fin de compte, pour chacun d’entre nous, le « contrat naturel » (Serres 1990, p51-844 ; Wunemberg, p285) qui le lie à ses espaces vitaux, naturel, économique, mental, auxquels assurer autonomie et personnalité. Nous en sommes loin ; mais l’espoir d’y parvenir perce ça et là, parmi les déchets de nos sciences."
Paul Zumthor. La Mesure du monde. Représentations de l’espace au Moyen Âge. Paris : Seuil, 1993.


Plein de mérites, mais poétiquement habite l’humain sur cette terre.
Friedrich Hölderlin, « En bleu adorable »



"- Tu me prends pour un voleur parce que j’ai détourné l’appareil de la femme blanche ? Mon geste compte pour le remboursement de la dette coloniale ! Bwale, tu te casses la tête pour rien. En plus, la coutume mongo exige qu’un futur conjoint vole un poulet dans son propre village pour prouver aux bokilo qu’il trouvera toujours un moyen de subvenir aux besoins de sa promise ! Moi, ma promise, c’est la haute technologie. Et ma mise à l’épreuve pour une union avec l’univers passe par le vol de l’ordinateur que tu vois là."
(Page 31)

Bokilo = beaux-parents.
Congo Inc.

"En effet, Isookanga, sous le label Congo Bololo, savait maintenant comment American Diggers augmentait ses points. C’était la GGAP, Skulls and Bones, Mining Fields et Kannibal Dawa qui lui en filaient en douce. Tous trois avaient réussi à ouvrir des comptes secrets où ils stockaient ce qu’ils voulaient : points, vouchers sur des armes, sociétés offshore."
(Congo Inc. Page 178)



"Comme dans tout jeu qui se respecte, il y avait des bonus. On pouvait bien entendu acquérir des armes, mais aussi des alliés étrangers, des points au Stock Exchange, une « trousse de secours » incluant des traités de paix de l’ONU – parce que là aussi, comme dans l’existence réelle, on ne pouvait bien mener une guerre qu’abrité par des résolutions de l’organisation internationale -, des conférences pour gagner du temps, des photos satellites, un kit de djihadistes-philosophes en cas de nécessité et, pour préserver le moral des troupes, des esclaves sexuelles en nombre."
(Congo Inc. Pages 19-20)



"Quand on utilise des bits pour communiquer, qu’importe qu’on parle pygmée, lapon ou japonais. Représenter un poids financier et séduire toutes les femmes ? A quoi bon quand il suffit de capter grâce au wifi une connexion qui passe et goûter aux mêmes vibrations que n’importe qui, sur exactement les mêmes sites de réflexion."
Congo Inc.



"Les jeux vidéo possèdent une particularité exceptionnelle par rapport à l’ensemble des jeux existants : ils se jouent avec une machine, l’ordinateur, qui est absolument décisive pour notre modernité. Supprimez la raquette de tennis, supprimez le plateau du Monopoly, supprimez Barbie, supprimez le masque de l’acteur, et ainsi de suite, le monde ne s’arrêtera pas de tourner. Dans les jeux vidéo, il se trouve que l’instrument de l’expérience ludique est dans le même temps l’objet technique le plus indispensable au monde contemporain, celui par lequel l’ensemble des dispositifs de pouvoir, économique ou politique, à quelque niveau que ce soit, s’exercent."
(TRICLOT Mathieu. Philosophie des jeux vidéos, Paris : Ed. de la Découverte, Zones, 2011. page 175)



"Être grand, ne pas l’être, qui s’en soucie, quand seul le nombre de gigas est pris en compte ? La matérialité est devenue totalement obsolète. Dans l’univers globalisé du monde virtuel, même le ciel ne constitue plus une limite." 
(Congo Inc.Page 22)



"En chemin, il pensait à Raging Trade qui le tracassait de plus en plus. Congo Bololo n’avait que des problèmes depuis quelques temps. Il n’arrivait plus à progresser. Les niveaux augmentaient sans cesse, et il était paralysé par les décisions de l’ONU, à cause des manœuvres d’American Diggers, Skulls and Bones et la GGAP qui s’étaient tous alliés à ce fils de pute de Kannibal Dawa. Il voulaient sa tête, c’était clair. Il y avait des pouparlers en cours avec Hiroshima-Naga, Blood and Oil, Mass Graves Petroleum pour contrer leur stratégie mais cela prendrait du temps. Chacun ne pensait qu’à sa peau. Isookanga avait songé à une autre solution plus rapide : renforcer encore sa capacité aérienne."
(Congo Inc.Pages 218-219)



"- Tu sais, le commandant Bizimungu, ce visionnaire dans le domaine des minerais dont je t’ai parlé. A ce type, on lui a donné le contrôle de ma région et il est prêt, comme moi, à se débarasser de pas mal d’arbres pour pouvoir exploiter valablement la contrée.
- Exploiter les minerais ?
- Oui, mais il n’y a pas que ça : il faudra construire des routes, mettre en place des infrastructures.
- Attends. J’ai peut-être quelque chose pour toi.
Zhang Xia souleva son tee-shirt. Il portait, pendue à son cou, une pochette de plastique contenant des documents et un passeport rouge marqué d’idéogrammes en mandarin. Il tira un CD-ROM, marqué des mêmes genres de signes.
- Tu vois cela ? Tout ce que tu veux savoir sur l’emplacement des minerais est ici, sur ce disque."
(Congo Inc., Pages 212-222)



"Il savait qu’Uranium et Sécurité avait réussi à casser les codes de son aviation par défaut et avait mis au point une nouvelle version de l’avion Rafale. Doté d’améliorations considérables, il était une variante du véritable Rafale : baptisé Rafale 2.0, il avait les caractéristiques de l’original, mais poussé à l’extrême. Le modèle virtuel se vendait comme des petits pains sur le net et équipait – sur toutes sortes de jeu vidéo – les armées de ceux qui voulaient conserver la suprématie dans les airs et abattre n’importe qui et n’importe quoi en combat aérien. Son avionique et son système de guidage n’avaient pas d’équivalent. Il parvenait à percer la majorité des lignes de défense et sa protection antimissile le préservait de la plupart des projectiles. Quant à sa maniabilité, elle était celle d’une guêpe de Mach 1,4. Isookanga devait acquérir quelques-uns de ces prodiges technologiques. Il irait voir plus tard sur le net comment procéder."
(Congo Inc., Page 219)

Voir le profil de l'utilisateur http://alain.musset.superforum.fr

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum