Le site officiel de Alain Musset: Biographie, Bibliographie, Infos, Discussions, Actualités... simplement en un clic!


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

liberalisme en amerique latine?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 liberalisme en amerique latine? le Mer 4 Fév - 0:16

voilà longtemps que je tente de vous joindre,en tant qu'ancienne eleve et surtout apprentie....ce qui ne veut pas dire que je suis forcement d'accord du point-de-vue des opinions....voilà quelques temps,je suis tombee sur un article de vous,redoutant le "danger du liberalisme"en amerique centrale.ceci n'est pas une attaque ,ni un proces d'intention car j'avoue ne pas avoir lu vos derniers ouvrages et je ne veux pas vous accuser de choses que vous n'avez pas dites.je me permets donc seulement de donner mon opinion personnelle et aussi largement inspiree par l'honorable m.hernando de soto.je ne pense pas que le liberalisme soit particulierement mauvais pour les pvd et qu'il y ait un systeme de democratie et surtout de developpement valable pour les pays riches et un autoritarisme à la chavez pour les pvd ,faisant fi de toutes les libertes individuelles dans le but de "rendre les gens plus heureux"....discussion à entreprendre....sinon,votre addiction à star wars m'etonne juste par l'absence de tintin et ,là c'est de la pure supposition,je vous voyais bien faire le voyage pour detruire l'anneau et sauron!avec le respect de quelqu'un à qui vous avez beaucoup apporte!

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: liberalisme en amerique latine? le Mer 4 Fév - 11:12

Bonjour,
comme je ne sais pas de quel article il s'agit, il m'est difficile de répondre à cette question! En tout cas, il n'a jamais été question pour moi de récuser la démocratie ni les libertés individuelles, mais de refuser la doxa économique néo-libérale qui consiste à proclamer comme une évidence qu'il suffit de privatiser les entreprises publiques et d'accélérer le recul de l'Etat pour favoriser le développement des pvd. La crise actuelle montre au contraire la nécessité de réguler, et quand je vois les libéraux les plus extrêmes (en Angleterre, par exemple), être les premiers à nationaliser leurs banques (sans le dire ouvertement, car ça ferait tâche), je me dis que nous n'avons pas de leçons à donner aux pays du Sud à qui on demande d'appliquer aveuglément des modèles socio-économiques qui marginalisent les populations les plus démunies. On assiste en ce moment à la faillite d'un système et ce n'est pas pour rien que le mot "justice" reprend du sens - et pas nécessairement celui que lui donnait Rawls (A theory of Justice ou Justice as Fairness), pour qui une société est juste quand les plus démunis peuvent malgré tout bénéficier du système (mais à quel prix?).
Pour la démocratie, je regrette par exemple les dérives actuelles du régime nicaraguayen. Comme le disent mes amis sandinistes qui ont participé à la lutte contre Somoza, "le danielisme (de Daniel Ortega, chef du FSLN et actuel président de la République) n'est pas le sandinisme".
Pour la BD: ne vous inquiétez pas: j'aime toujours Tintin et Corto Maltese!

Voir le profil de l'utilisateur http://alain.musset.superforum.fr

3 liberalisme en amerique latine! le Mer 4 Fév - 23:26

je ne connais que la version des clash de la revolution sandiniste et aussi je me souviens que vous ayez parle du massacre des indiens mosquitos(c'est ça?).cependant,je suis tres sceptique par le discours:ce n'est pas le vrai sandinisme.au risque de vous choquer cette remarque peut aller tres loin dans le negationnisme;quelques exemples:l'urss n'a jamais ete communiste,le vrai maoisme n'a jamais existe ou encore hitler etait un philosemite qui voulait le cacher....les faits parlent parfois d'eux memes et force est de constater qu'en chine les principales richesses et surtout les hommes riches sont à hong-kong!je ne crois pas au meilleur mode de distribution de l'argent en empechant les richesses de s'accroitre et en diminuant le minimum vital pour chacun mais au contraire à donner l'opportunite à chacun de devenir riche ou non.ce qui est un important,c'est le choix et la liberte de choix.la richesse engendre la richesse au lieu d'en priver les autres.tout cela est bien theorique mais j'ai compris que le point central de notre desaccord est celui du role de l'etat.nous avons appris à devenir responsable et je ne veux pas que l'etat me tutorise.je ne vais donc pas trouver cela meilleur s'il s'agit d'un pvd,je trouverais ça tres meprisant!
au fait,corto maltese est mon fiance!non,il est fiance de toutes les femmes et d'aucune;il est surtout partout "adapte" au pays mais n'appartient à aucun.vraie figure du voyageur....je comprends moins l'esprit tintin

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: liberalisme en amerique latine? le Jeu 5 Fév - 11:50

Bonjour, je crois que vous dérivez complètement et que vous avez vraiment mal lu ce que j'ai écrit, notamment sur la révolution sandiniste et sur la guerre dans la mosquitia. Le mot "négationniste" est proche de l'insulte et je le trouve pour le moins regrettable. Vous avez aussi mal lu ma réponse antérieure: quand je parle des nécessités de la régulation c'est bien pour tout le monde, et pas seulement pour les pvd. Ce que je reproche au pays "riches", c'est d'imposer aux autres des recettes inadaptées à des situations culturelles différentes - surtout quand ils prennent des libertés avec leurs propres principes, prouvant par là-même qu'il s'agit bien d'idéologie et pas de pragmatisme.
Ce site est ouvert à la discussion, à condition qu'elle soit fondée sur de vrais arguments et pas sur des jugements de valeur et sur des extrapolations. Je vous demanderai donc de respecter ce "contrat social" nécessaire à toute démocratie.
PS: en plus de Tintin j'aime aussi Valérian et Laureline, Astérix (pas les derniers), le Vizir Iznogoud, Golden City, XIII, Blacksad, Lanfeust de Troy, etc. Ne jugez pas les gens, écoutez-les.

Voir le profil de l'utilisateur http://alain.musset.superforum.fr

5 j'essaie de m'expliquer le Jeu 5 Fév - 19:35

flute,j'ai essaye toute la journee mais quand on est nuls en informatique....bref,j'admets que le terme de "negationniste" est ordurier;cependant,les exemples que j'ai cites apres sont souvent evoques par certaines personnes et n'est-ce pas un refus de constat de verite?par contre,je me suis inscrite sur ce forum pour ecouter en effet et apprendre meme si mes propos sont agressifs;je pense que l'anonymat et le jeu questions/reponses nous pousse à etre un peu demesures....je comprends que je ne suis pas assez savante sur l'amerique latine et que j'avance plus de theories que de pratique.je ne cherche pas l'affrontement mais au contraire des arguments me permettant d'avoir une meilleure reflexion.par exemple,de memoire,je me souviens aussi que vous parliez des usines de limousines "en kit" pour les usa et pouvaient quitter la region les jours de paie....(frontiere usa,mexique).il y a evidemment une surexploitation de la misere....revenons au liberalisme un temps;je ne sais pas ce que vous appelez le "neo-liberalisme",moi je pense à l'oeuvre majeure de bastiat:ce qu'on voit,ce qu'on ne voit pas".ainsi,les mexicains exploites par des employeurs "avides" ont eu ce choix d'y travailler ou pas.attention,ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit à savoir...je ne sais pas comment dire...;genre,ils ont eu ce qu'ils meritaient.ce que je veux dire c'est que dans un regime totalitaire,les regrupements de travailleur sont interdits(syndicts).quand le mexicain accepte de se faire payer au rabais,avec des conditions de travail intolerables.....etc;pourquoi l'etat providence que vous defendez ne lui offre pas de chance meilleure?sans oublier que ce metier au rabais va peut-etre payer les etudes des enfants qui iront vendre leur matiere grise au plus offrant,ou à leur pays dont ils veulent faire profiter de leur cerveau.tout cela est shematique et tres simpliste mais peut-etre est-ce que la simplicite n'est finalement pas plus credible que le grand complot international à la x-files.je suis convaincue qu'une operation à la muhamed yunus va avoir des repercussions economiques de perspectives possibles d'evolution pour les familles les plus pauvres!
sinon,moi j'ai decroche point de vue bd(un engouement tres fort).j'etais plutot du genre metal hurlant,corto maltese,plus recemment boucq,et (rien à voir)reiser et vuillemin.enfin,je me suis decouverte une passion pour les series americaines et anglaises que personne ne comprend car ils ne connaissent pas ce que je regarde.rescue me,par exemple,parfaitement politiquement incorrect me fait le meme effet que voyage au bout de la nuit.les techniques narratives sont souvent une reinvention(mot qui n'existe pas!) de la narration des romans du 19eme siecle.vous ne m'avez pas parle de hernando de soto?quand je suis allee le voir en conference il y a quelques annees(le mystere du capital),j'ai ete soufflee mais surtout alors qu'il est menace par le sentier lumineux,il nous a avoue que 95 pcts de son effectif de chercheurs venaient de l'extreme gauche,ce qui m'a permis de mieux comprendre certaines choses et ordonner mes neurones,bref mieux comprendre ce que je pensais ne jamais comprendre...pas clair?
avez-vous la jeunesse de corto(surtout l'histoire de sa rencontre avec jack london),plus du tout reedite???j'en ai fait des brocantes avant de le trouver....
cordialement

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: liberalisme en amerique latine? le Jeu 5 Fév - 20:42

Oui, ,je crois qu'il faut vraiment modérer vos expressions et surtout éviter d'extrapoler à partir d'une idée de base. Si vous relisez mes écrits (et vous pouvez lire pas mal d'articles sur ce site grâce au téléchargement gratuit), vous verrez que je suis quelqu'un de pondéré, qui sait faire la part des choses. En revanche, pour parler d'un sujet, il est nécessaire de le connaître assez bien. En ce qui concerne les maquiladoras, il est vrai qu'elles ont l'avantage de proposer un vrai salaire aux ouvriers, et c'est pour cela que les candidats ne manquent pas. Mais les conditions sont telles que le turnover est très fort: on y vieillit plus vite qu'ailleurs. Ne mélangez pas tout, en disant qu'il y a d'un côté le Welfare State (qui pénalise l'ensemble de la société) et de l'autre la libre entreprise (qui crée de la richesse pour tous). J'espère que vous avez bien conscience que nous sommes là dans la caricature. Puisque vous aimez lire, je vous conseille de vous lancer dans la lecture de Rawls (A theory of Justice ou Justice as fairness). Cela devrait vous plaire car il est assez "libéral" dans son approche (et c'est pour cela que je ne suis pas complètement d'accord avec lui). Ne supposons pas qu'il n'y a qu'un seul système. Admettons que d'autres sociétés peuvent être fondées sur d'autres principes que les nôtres et les économistes seront bien gardés. Pour conclure; ne profitez pas de l'anonymat pour vous défouler, ce n'est pas la bonne option. En plus, vous pouvez blesser la personne que vous interpellez de manière agressive, comme vous l'avez fait pour moi en me traitant de négationniste tout simplement parce que je pense que les recettes de l'économie ultra-libérale (consensus de Washington, Chicago Boys, Plans d'ajustements structurels) ne sont pas la panacée. D'ailleurs, même le FMI et la BID ont reconnu qu'il fallait avoir une approche plus humaine des choses. En ce qui concerne Hernando de Soto: je n'ai rien contre lui et il n'a rien contre moi (la preuve, il ne sait même pas que j'existe). Dernier point (at last, but not least): je vous demanderais de ne pas multiplier les interventions générales sur le vieux débat libéralisme/interventionnisme. Je crois sincèrement que cela ne fera pas avancer le schmilblick. En outre, cela prend beaucoup de temps pour répondre et je dois aussi m'occuper de mes étudiants (séminaire à préparer, textes à lire et à corriger, masters et thèse à orienter). Comme vous le savez puisque vous avez assisté à mes cours, c'est eux qui sont au coeur de mes préoccupations, avant même la bande dessinée, c'est tout dire.

Voir le profil de l'utilisateur http://alain.musset.superforum.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum